BONG

Classé dans : Non classé | 0

Les gens ont tendances à avoir une image romantique de l’artiste. Mais il y a une réalité qui rappelle à l’ordre tous les artistes professionnels (un mal pour un bien?), l’ADMINISTRATION.

Sur ce point, je crois que je pourrai écrire un livre, déjà me retrouver inscrit à feu le RSI en tant qu’auteur et ne pas arriver à s’en sortir pendant 7 ans (merci l’URSSAF). Incident dans mon parcours que je paye encore 5 ans après la résolution du problème.

Et là c’est la Maison des Artistes qui si met. En 2018 j’ai reçu mes demandes de cotisations, je les règle. Mais voila que mon dossier est transmis à l’URSSAF du Limousin qui est charge de la section artiste auteur. Et là j’ai reçu une avalanche de courriers me demandant des cotisations systématiquement différentes les unes des autres pour les mêmes trimestres. J’ai demandé des informations auprès de l’URSSAF et après plusieurs semaines (sans rire), une réponse qui me dit que je dois tant. Quelle surprise, des montants qui ne correspondent pas au précédent sur des cotisations que j’ai (me semblait t’il) payé. Re-mail à l’URSSAF pour leur dire que je comprends que dalle, attente de réponse…. ET là un jour, ouverture de la boite aux lettre et quel surprise, un courrier de l’URSSAF avec comme entête « avis amiable ». Mais, un acte d’huissier se trouvait aussi dans la boite au lettre et devinez quoi? Pour la même période de cotisation que « l’avis amiable ». Bon ok, au moins avec l’huissier j’aurai une réponse.

Réponse: c’est pour les cotisations des trimestres….

Ok, mais je les ai déjà payé. « Contactez l’URSSAF ».

Bon, remail à l’URSSAf et re-pas de réponse.

Une semaine après, je découvre dans ma boite aux lettres (c’est une sorte de coffret magique en fait) un nouvel acte du même huissier pour………………………….les mêmes périodes avec ……………………….des chiffres différents.

BONG

Bruit de ma tête sur le marbre de la commode.

Mail à l’huissier, attente de réponse, téléphone, pas de réponse, blablablabla.. Idem coté URSSAF

Et ce lundi, dans ma fameuse boite aux lettres, un acte de l’huissier, ÉNONCE DE SAISIE-ATTRIBUTION BANQUE (physique). Je sais ce que ça veut dire, mon compte est bloqué. Je sais que ça va me couter une centaine d’euros auprès de la banque de base, même si j’ai raison.

Hop, téléphone immédiat à l’huissier, que j’arrive à avoir, il ne peut évidemment rien faire. OK, téléphone URSSAF et au bout de plusieurs minutes un agent me répond. Je lui explique la situation et le fait que je n’ai pas reçu de réponse à mes mails. « Nous privilégions le téléphone », première nouvelle, la dernière fois on m’a dit le contraire et du coup pourquoi ne pas m’avoir téléphoné?

Donc là elle explore mon problème, explorer est bien le terme au vu du mystérieux paysage qu’elle semblait avoir devant elle. Plusieurs appels de cotisations pour les même trimestre, dont certaines payées (ouf). Mais elle ne comprend pas, elle me met en pause pour faire quelques recherches, découvre que ces demandes viennent de la Maison des Artistes et finit par me dire qu’elle transfert mon dossier de toute urgence à sa collègue pour qu’elle se rapproche de la Maison des Artistes.

OK

Maintenant il s’agit de passer l’heure de midi sans trop de stress, ni d’angoisse (ce qui me semble très compliqué pour moi qui est du genre à m’angoisser pour un rien).

Le téléphone sonne, un nouvel agent au bout du fil. Une voix douce et déstabilisée va tenter de m’explique quelque chose, qui de son propre aveu, lui a fallu plusieurs explications de la part de la Maison des Artistes pour comprendre.

Pour faire court, je suis redevable de ces cotisations d’un montant total de 1431 euros…… gloups.

Pourquoi? Parce que je suis maintenant affilié à la Maison des Artistes, PREMIÈRE NOUVELLE, HEUREUX DE LE SAVOIR et que la Maison des Artistes à ajouté au fil du temps des cotisations sur différents trimestres. Tout ça sans jamais me prévenir et m’expliquer, pas un mot, ni même un pigeon voyageur ou une connerie de ce style. Et rien dans mon espace personnel de leur site web qui pouvait m’indiquer cette état de fait

On est d’accord quand vous pensez avoir payé quelque chose, vous n’allez pas le repayer parce que voila, en fait c’est plus cher.

L’agent de l’URSSAF avoue ou me confie, je ne sais pas trop, qu’il y a (eu) une GROSSE COUILLE. Elle propose une « solution » pour repartir sur des bases claires et stopper la procédure de l’huissier, faire une demande d’aide d’action sociale auprès de la Maison des Artiste. Et c’est parti pour remplir des papier, télécharger des trucs, j’ai passé une journée de rêve.

Je vous ai fait la version courte hein, en vrai c’est plus long!

bon maintenant, j’attends la suite en ne pensant à peu près qu’à ça!!

Mais sinon j’avais pas du travail à faire cette semaine?….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *