Galerie Ephémère

Classé dans : Non classé | 0

Nouvelle galerie éphémère avec comme invités le festival « D’Encre et de Papier ».

DANS CETTE GALERIE, TOUT EST FAIT DANS LES ATELIERS.

De la gravure taillée à la gouge, de la matrice en métal gravée à la pointe d’acier, de l’affiche imprimée en typographie traditionnelle, de la toile peinte au pinceau,… Tout est produit par un artiste dans son atelier.
Ici vous soutenez des artistes professionnels, dont les revenus dépendent de leurs ventes.

Alors n’hésitez pas à rentrer dans cette galerie et découvrir leurs créations.

Evénement Facebook

La boutique

Epreuve d’état

Classé dans : Création, Divers | 0

Pour bien comprendre ce qu’est une épreuve d’état (ou tirage d’état, ou épreuve d’essaie, ou épreuve d’atelier, ou d’autre chose…), voici une rapide définition personnelle: c’est un tirage réalisé pendant la conception de la matrice afin de voir l’état d’avancement de celle-ci. Une fois le résultat atteint on finit par faire un BAT (normalement, perso, c’est plutôt rare).

Elle est, de facto, un tirage unique. Elle montre l’avancement de la matrice. Bref tout ça pour dire que j’ai produit pas mal d’épreuves d’état cette semaine.

Tirage d’état pour une linogravure

Epreuve d’état de Deux bouteilles

Deux bouteilles est une épreuve d’état d’une gravure pour la série sur (et avec) le vin. C’est une taille douce sur zinc, gravée en eau forte.

Deux bouteilles

Ici, j’ai décidé de plus marquer les contours des bouteilles et d’estomper leurs intérieurs.


I want to believe

Pour cette affiche, j’ai fait ce tirage d’état afin de contrôler le fond de celle-ci. C’est une linogravure imprimée en vert. Ensuite, ce tirage d’état me permettra de caler le reste de l’affiche.

Le fond de l’affiche

Le tirage étant correcte, je ne vais toucher à cette gravure.


La boite aux lettres de Schrodinger

Ici, je n’étais pas content du rendu de l’épreuve d’état, ni de la taille. J’ai donc pu le faire évoluer grâce aux autres tirages.

La boite aux lettres

Vous pouvez acheter La boite aux lettres ici

Vous pouvez suivre mon travail sur Instagram

Vin, vinyle,… les nouvelles de l’atelier

Classé dans : Création | 0

Voici les dernières infos de l’atelier.

Vin, recherche et expérimentation

Ce projet, commencé il y a maintenant quelques mois, est toujours en phase de recherche et d’expérimentation. Après plusieurs tentatives infructueuses avec la terre des vignes, dû à la granularité de celle-ci, je tente un filtrage encore plus fin. J’envisage d’autres techniques afin d’utiliser cette matière dans mon projet.

Par contre, là où je pensais avoir beaucoup de difficulté à créer une encre avec le vin, l’expérimentation a été concluante quasiment immédiatement. Par contre, du coté de l’impression, cela se révélait plus aléatoire. Après plusieurs essaies, j’ai enfin réussi à avoir un résultat prometteur. Ici on peut voir l’impression de la bouteille stylisée avec une encre à base de vin.

Le trait est propre et l’encre sèche bien sans faire de dépôt au touché, mais je dois encore maitriser l’encrage. Je teste l’exposition au soleil et l’encre semble stable. Je vais pousser ce test au maximum afin de connaitre les possibilités de l’encre sur le papier.

Ce projet de création est vraiment passionnant. Il permet des phases de recherches, d’expérimentations et de créations.

Work in progress…


Météorite

Météorite est une taille douce sur zinc, réalisée en aquatinte, eau forte. Elle est imprimée avec une encre noire Charbonnel sur papier luxe Cocaïne de chez Zuber.
Le format papier est de 60×50, tirée à 25 exemplaires, numérotée et signée. 2 exemplaires imprimées avec une encre plus contrastée, numérotées en chiffres romains.

150 euros à l’atelier, 190 euros pour une livraison.

Météorite

Série Vinyle

Sans titre, pour cette impression de cette série, un disque vinyle est utilisé comme matrice. Imprimée avec une encre bleue de Prusse sur papier 350 gr luxe Cocaïne de chez Zuber.

Elle est d’un format 50*40 à tirage unique. Encadrée et signée. 150 euros à l’atelier, 190 euros en livraison.

Sans titre, disque bleu

Atelier

Après plusieurs jours, voir semaines de rangement, l’atelier recommence à respirer. J’ai pu imprimer la quasi-totalité des matrices que j’avais préparé en début d’année, j’ai rangé les formes typographiques qui trainaient d’ici delà, j’ai encadré un maximum des œuvres produites, etc…

Bref, l’atelier sera enfin visible à partir de la semaine prochaine, sur rendez-vous dans la mesure du possible et dans le cadre des mesures contre la COVID (masque et distanciation).


Me suivre sur Facebook

Me suivre sur Instagram

La boutique

Grand Bal

Classé dans : Non classé | 0

Le Grand Bal

Préparation en pure typo d’une micro-édition, Le Grand Bal, qui parle du souvenir et des traces laissées par les imprimeurs. A chaque fois que je récupère du matos dans une imprimerie, il y a systématiquement des formes ou clichés annonçant des bals, une autre époque.

Caractère typo

<figure class=Impression en or de BAL
Impression en noir Grand Bal

Me suivre sur Facebook

Me suivre sur Instagram

La boutique

Infos trimestrielles de confinement

Classé dans : Création, Divers | 0

Pour commencer, n’hésitez pas à vous inscrire à la newsletter pour recevoir toute les infos:

En ces temps de confinement, je ne peux pas vraiment parler de ce qu’il se passe à l’atelier. Clairement, je suis en pause. Je dois m’occuper de mes filles, ça prend du temps et de l’énergie.

J’ai donc préféré faire un topo d’infos de ce qu’il passé ces trois derniers mois. Au menu, un gros rangement de l’atelier, une stagiaire, des créations, un paysage…

Un atelier tout propre

J’ai passé 3 semaines à trier, ranger, agencer mon atelier. J’avais prévu une inauguration pour le nouvel accrochage et paf, ça fait un confinement. Mais voici quelques images afin de voir un peu tout ça:

Lire la suite­­

A l’atelier en ce moment

Classé dans : Création | 3

Après la réalisation de mon livre d’artiste en l’honneur des typographes « A la… » tiré à 30 exemplaires et disponible ici, je repars sur des estampes en taille douce.

Le temps que je reprends à l’atelier suite à la prochaine fermeture de la galerie Le 36, me permet de reprendre à bien mon travail. Donc voici les tirages d’états d’un projet qui patientait au coin du marbre. A l’origine une matrice de 50×40 cm qui était censé représenter une scène « religieuse ». je n’étais pas content du résultat et j’ai donc décidé de retirer ces animaux fantastiques de leur contexte. Je reprendrai mon projet de scène fantastique inspirée de Grünewald ultérieurement.

Ce bestiaire fantastique est un mélange d’animaux de tous genres dont voici les tirages d’états:

A plus tard pour de nouvelles créations.