Vin, vinyle,… les nouvelles de l’atelier

Classé dans : Création | 0

Voici les dernières infos de l’atelier.

Vin, recherche et expérimentation

Ce projet, commencé il y a maintenant quelques mois, est toujours en phase de recherche et d’expérimentation. Après plusieurs tentatives infructueuses avec la terre des vignes, dû à la granularité de celle-ci, je tente un filtrage encore plus fin. J’envisage d’autres techniques afin d’utiliser cette matière dans mon projet.

Par contre, là où je pensais avoir beaucoup de difficulté à créer une encre avec le vin, l’expérimentation a été concluante quasiment immédiatement. Par contre, du coté de l’impression, cela se révélait plus aléatoire. Après plusieurs essaies, j’ai enfin réussi à avoir un résultat prometteur. Ici on peut voir l’impression de la bouteille stylisée avec une encre à base de vin.

Le trait est propre et l’encre sèche bien sans faire de dépôt au touché, mais je dois encore maitriser l’encrage. Je teste l’exposition au soleil et l’encre semble stable. Je vais pousser ce test au maximum afin de connaitre les possibilités de l’encre sur le papier.

Ce projet de création est vraiment passionnant. Il permet des phases de recherches, d’expérimentations et de créations.

Work in progress…


Météorite

Météorite est une taille douce sur zinc, réalisée en aquatinte, eau forte. Elle est imprimée avec une encre noire Charbonnel sur papier luxe Cocaïne de chez Zuber.
Le format papier est de 60×50, tirée à 25 exemplaires, numérotée et signée. 2 exemplaires imprimées avec une encre plus contrastée, numérotées en chiffres romains.

150 euros à l’atelier, 190 euros pour une livraison.

Météorite

Série Vinyle

Sans titre, pour cette impression de cette série, un disque vinyle est utilisé comme matrice. Imprimée avec une encre bleue de Prusse sur papier 350 gr luxe Cocaïne de chez Zuber.

Elle est d’un format 50*40 à tirage unique. Encadrée et signée. 150 euros à l’atelier, 190 euros en livraison.

Sans titre, disque bleu

Atelier

Après plusieurs jours, voir semaines de rangement, l’atelier recommence à respirer. J’ai pu imprimer la quasi-totalité des matrices que j’avais préparé en début d’année, j’ai rangé les formes typographiques qui trainaient d’ici delà, j’ai encadré un maximum des œuvres produites, etc…

Bref, l’atelier sera enfin visible à partir de la semaine prochaine, sur rendez-vous dans la mesure du possible et dans le cadre des mesures contre la COVID (masque et distanciation).


Me suivre sur Facebook

Me suivre sur Instagram

La boutique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *